Past Cities

Ash-Shatrah, Dhi Qar, Iraq

Chargement de la carte...

Ash-Shatrah est une ville du gouvernorat de Dhi Qar en Irak, située à environ 250 kilomètres au sud-est de Bagdad. L'histoire de la ville remonte à l'Antiquité et a joué un rôle crucial dans le développement politique et culturel de la région.

La ville d'Ash-Shatrah est située sur les rives de l'Euphrate et est entourée de vastes déserts et marais. Cet emplacement stratégique en a fait une plaque tournante essentielle pour le commerce et le transport à travers l'histoire.

Selon les archives historiques, Ash-Shatrah a été fondée au début de la période islamique au 7ème siècle. Elle est rapidement devenue un centre d'apprentissage et de culture, avec de nombreux universitaires et intellectuels vivant dans la ville. Pendant ce temps, Ash-Shatrah abritait plusieurs érudits islamiques célèbres, dont Ibn Sina, également connu sous le nom d'Avicenne.

Au IXe siècle, Ash-Shatrah est tombée sous le contrôle du califat abbasside, ce qui a apporté une période de stabilité et de prospérité à la ville. La population de la ville a augmenté et elle est devenue un centre commercial vital, reliant le golfe Persique au cœur de l'Irak. L'emplacement stratégique d'Ash-Shatrah sur l'Euphrate en a également fait un avant-poste militaire crucial à cette époque.

Au 10ème siècle, Ash-Shatrah est tombé sous le contrôle de la dynastie Buyid, une dynastie perse chiite qui régnait sur une grande partie de l'Iran et de l'Irak. La ville a continué à prospérer sous la domination Buyid, avec la construction de plusieurs nouveaux bâtiments et projets d'infrastructure.

Au XIe siècle, Ash-Shatrah a été conquise par les Turcs seldjoukides, qui ont apporté avec eux une nouvelle ère de culture et d'architecture islamiques. La population de la ville a augmenté et de nouvelles mosquées et madrasas ont été construites, faisant d'Ash-Shatrah un centre essentiel d'apprentissage et d'érudition islamiques.

Au XIIIe siècle, Ash-Shatrah est tombée sous le contrôle de l'Empire mongol, ce qui a semé la destruction et la dévastation dans la ville. Beaucoup de ses bâtiments et infrastructures ont été détruits et sa population a considérablement diminué.

Au XVIe siècle, Ash-Shatrah est devenue une partie de l'Empire ottoman, ce qui a apporté une période de stabilité et de prospérité à la ville. Les Ottomans ont construit de nouveaux bâtiments et infrastructures, et la ville est redevenue un important centre de commerce et de commerce.

Au début du XXe siècle, Ash-Shatrah a joué un rôle crucial dans la révolte arabe contre l'Empire ottoman. L'emplacement stratégique de la ville sur l'Euphrate en a fait une base essentielle pour les combattants arabes, qui l'ont utilisée pour lancer des attaques contre les forces ottomanes.

Aujourd'hui, Ash-Shatrah est une ville animée avec une population d'environ 100 000 personnes. Il reste un important centre d'échanges et de commerce dans le sud de l'Irak, et son emplacement stratégique sur l'Euphrate continue d'en faire une plaque tournante de transport vitale pour la région.

Ash-Shatrah a une histoire riche et fascinante qui a été façonnée par son emplacement stratégique, son environnement politique et son héritage culturel. Depuis ses premières origines islamiques jusqu'à son rôle dans la révolte arabe, la ville a joué un rôle crucial dans le développement de l'Irak et du Moyen-Orient au sens large. Aujourd'hui, elle demeure un important centre de commerce et de culture, avec une population dynamique qui continue de façonner son avenir.