Past Cities

Anyang, Seoul Capital Area, South Korea

Chargement de la carte...

Située dans la région de la capitale de Séoul en Corée du Sud, Anyang est une ville dynamique avec une histoire riche qui s'étend sur des siècles. Depuis ses modestes débuts en tant que petite colonie, elle a évolué pour devenir une métropole prospère, influencée par son environnement politique et sa géographie unique.

Située dans la partie nord-ouest de la province de Gyeonggi, Anyang est bordée par les villes de Séoul et Gwangmyeong. Niché dans une région caractérisée par des collines et des plaines fertiles, il offre un emplacement stratégique qui a attiré les premiers colons. La rivière Han coule vers l'est, fournissant une voie navigable vitale pour le commerce et le transport.

L'histoire d'Anyang remonte à l'Antiquité et des preuves archéologiques révèlent des établissements humains dans la région dès l'ère néolithique. Pendant la période des Trois Royaumes (57 BCE-668 CE), la région faisait partie du royaume de Goguryeo. Le royaume de Silla est apparu plus tard comme une force dominante dans la région, étendant son influence sur Anyang. La ville a été témoin du flux et du reflux des luttes de pouvoir et des réalignements politiques pendant cette période.

Avec l'unification des Trois Royaumes sous le royaume de Silla en 668 CE, Anyang est devenu un important centre administratif. La ville a pris de l'importance pendant la dynastie Goryeo (918-1392 CE) car elle était stratégiquement située sur la route reliant la capitale, Kaesong (actuelle Corée du Nord), et la ville florissante de Séoul. Anyang a prospéré en tant que plaque tournante du commerce et des échanges culturels, contribuant à sa prospérité économique.

Pendant la dynastie Joseon (1392-1897), la fortune d'Anyang s'est dégradée. La ville a connu plusieurs invasions et conflits, entraînant la destruction de ses infrastructures et le déclin économique. Cependant, à mesure que la dynastie se stabilisait, Anyang retrouvait progressivement son importance en tant que centre régional.

Le 20ème siècle a apporté des changements significatifs à Anyang. Pendant l'ère coloniale japonaise (1910-1945), la ville a été témoin de l'industrialisation et de la modernisation sous la domination japonaise. Les ressources naturelles d'Anyang et sa proximité avec Séoul ont conduit à la création d'usines et d'industries manufacturières, propulsant sa croissance en tant que centre industriel.

La guerre de Corée (1950-1953) a eu un impact profond sur Anyang. La ville, étant à proximité de Séoul, a fait face à d'intenses combats pendant la guerre, entraînant de lourds dégâts et le déplacement de ses habitants. Après la guerre, Anyang a joué un rôle crucial dans les efforts de reconstruction, le gouvernement accordant la priorité au développement des infrastructures et à la reprise économique.

Dans la seconde moitié du 20e siècle, Anyang a connu une urbanisation et une croissance démographique rapides. La proximité de la ville avec Séoul et son réseau de transport bien développé ont attiré une vague de migrants à la recherche d'opportunités d'emploi dans la zone métropolitaine. En conséquence, la population est passée d'un nombre modeste à plus de 700 000 habitants au début du 21e siècle.

L'environnement politique a considérablement façonné l'histoire moderne d'Anyang. Faisant partie de la région de la capitale de Séoul, la ville a été fortement influencée par les décisions politiques et les politiques du gouvernement sud-coréen. Anyang a entretenu des liens étroits avec Séoul, partageant sa prospérité économique et bénéficiant du développement global du pays.